Sophie Fontanel, écrivain et chroniqueuse mode pour l’Obs, a abandonné ses colorations brunes. La journaliste accepte désormais de laisser apparaître ses cheveux blancs, qu’elle assume totalement. Pourquoi ce changement radical ? « Quand j’ai commencé à me laisser pousser les cheveux blancs, j’étais de plus en plus bizarre, explique-t-elle dans une vidéo diffusée par le magazine. Ce qui m’aidait, c’est que j’allais sur Instagram montrer cette tête de timbrée ». C’est en observant l’arrivée de cette nouvelle couleur capillaire que la journaliste s’est fait cette remarque: « C’est une très bonne nouvelle ! ».

« Un halo de lumière »

Chaque étape de son « expérience » est relatée dans son livre intitulé Une apparition et partagée sur son compte Instagram, suivi par plus de 120 000 abonnés. La journaliste reçoit d’ailleurs régulièrement des témoignages d’autres femmes ayant pris cette décision. Sur les réseaux sociaux, c’est tout un mouvement qui prône l’arrêt des colorations et l’acceptation de la chevelure blanche. Son nom ? Going grey. Sur Instagram, Facebook ou Twitter, des femmes de tous horizons postent des photos d’elles et de leur « transformation capillaire » sans aucun complexe.
Et Sophie Fontanel de souligner : « Je voulais montrer ce que toutes les femmes cachent comme une honte : le vieillissement. Cet aveu de vulnérabilité fait peur à tout le monde. Les Anglais disent « going grey » comme une malédiction. C’est tout le contraire. Cette nacre sur la tête est très belle et apporte un halo de lumière autour du visage ! ».


© Instagram / Sophie Fontanel


Sur le web

Le compte Instagram de Sophie Fontanel