8 500 grands-mères tricotent pour des mamans en difficulté


Le tricot, une activité de grand-mère ? Oui… Mais pour la bonne cause ! La preuve avec Tricotez-cœur, une initiative intergénérationnelle née en 2006 grâce à l’École des grands-parents européens (EGPE) pour venir en aide à des centaines de jeunes mères en difficulté. Aujourd’hui, cette association compte plus de 8 500 mamies tricoteuses bénévoles, réparties dans toute la France.

Un moment de convivialité

Tricotez-cœur dispose d’antennes locales à Aix-en-Provence, Bordeaux, Colmar, La-Rochelle, Les-Sables-d'Olonne, Lille, Limoges, Lyon, Rouen, Toulouse et Versailles. En plus de s’engager dans une démarche généreuse, de nombreuses mamies tricoteuses voient en ces réunions régulières l’occasion de passer un bon moment ensemble. « Nous sommes dans un village isolé et nous nous réunissons deux fois par mois. Chacune apporte ce qu’elle a fait, c’est un moment convivial », confie une bénévole.

Distribués dans 30 maternités

Tous les tricots confectionnés sont ensuite redistribués dans 30 maternités de Paris et d’Île-de-France ou par l’intermédiaire d’assistantes sociales. L’association offre alors un trousseau de layette aux mamans seules ou ayant des difficultés financières. Elle est également sollicitée par de nombreux organismes pour des besoins urgents ; c’est le cas des relais-bébés des Restos du Cœur, de l’Aide aux mères de famille, d’Emmaüs…

Le tricot n’a pas d’âge

Pour devenir tricoteuse, rien de plus simple : à 10 ou à 100 ans, toutes les volontaires sont les bienvenues ! «Nous avons besoin de layette, tricots, combinaisons, bonnets pour les moins de 2 ans et de petites couvertures», explique l’association sur son site (en lien ci-dessous). À noter que Tricotez-cœur est généralement présente au salon Aiguille en fête de Paris, qui réunit les passionnés de couture, tricot, broderie…

© Tricotez-cœur


Sur le web

Le site de Tricotez-cœur