À 117 ans, la doyenne de l’humanité est décédée


C’est le site Guinness world-record qui a annoncé la nouvelle via sa plateforme (lien ci-dessous). La recordwoman Chiyo Miyako, qui détenait le record de longévité actuelle, tout sexe confondu, est décédée à l’âge de 117 ans et 81 jours. Chiyo était passionnée de calligraphie et décrite comme « très bavarde » et « gentille » par son entourage.  Née en 1901 à Wakayama, dans la région du Kansai, au sud-est de Kyoto (Japon),  celle que sa famille surnommait « la déesse » détenait ce « titre » depuis avril 2018 après le décès d’une autre doyenne japonaise, Nabi Tajima. Appréciée par son entourage, Chiyo apportait le bonheur à tous ceux qu’elle rencontrait une bonne vivante qui aimait la nourriture de qualité, et surtout les sushis et les anguilles.

Japon, le pays où il fait bon vivre

Impressionnant ! Le doyen de l’humanité est, lui aussi, originaire du Pays du soleil levant. Masazo Nonaka a soufflé sa 113e bougie le 25 juillet 2018. Le Japon est connu pour être le pays avec la plus longue espérance de vie. En 2017, ce sont 68 000 centenaires qui ont été répertoriés. C'est d'ailleurs une Japonaise qui succède à Chiyo ; Kane Tanaka, âgée de 115 ans, est née le 2 janvier 1903. Le record de longévité absolue reste tout de même français, détenu par Jeanne Louise Calment, décédée en 1997 à l’âge de 122 ans et 164 jours.

© Guinessworldrecord

Sur le web