A 71 ans, elle est championne de bodybuilding


« Je n’ai pas de limites. J’ai 71 ans mais je me sens comme si j’en avais 30. Ce n’est pas l’âge qui compte, c’est la discipline, la constance et le désir. Il faut savoir ce que l’on veut. », déclare Josefina Monasterio dans une interview à la chaîne NBC. Diplômée d’un doctorat en développement personnel, cette Vénézuélienne est l'une des femmes bodybuildées les plus âgées du monde. Elle souhaite montrer à tous que l'âge est loin d’être un obstacle quand il s'agit de réaliser ses rêves.

Se réinventer tous les 10 ans

Mère de deux enfants, Josefina a découvert sa passion pour l'haltérophilie à l'âge de 59 ans et ne s’est jamais arrêtée depuis. Elle arbore un corps tonique et musclé. « J'ai commencé sérieusement la musculation en janvier 2005. Six mois plus tard, j’ai disputé ma première compétition où j'ai tout gagné, poursuit-elle. J'ai toujours pensé qu'une personne devait se réinventer tous les dix ans. Moi, je me suis retrouvée grâce au bodybuilding. » La septuagénaire a terminé deuxième au dernier tournoi auquel elle a participé. Une énorme défaite pour celle qui se voyait déjà sur la plus haute marche du podium. Dans son interview, elle explique ne pas avoir l’habitude de perdre mais qu’elle se sert de cette erreur de parcours comme d’un tremplin pour s’améliorer encore. « Je ne pouvais pas me dire que c’était à cause de mon âge, ce n'est pas dans ma nature. Alors je suis sortie, je suis allée au gymnase et j'ai continué de travailler. »

Un programme rigoureux

Afin de conserver la forme, elle suit un programme particulièrement rigoureux. Josefina commence sa routine dès 3h du matin : elle lit, réfléchit et médite. Vers 4h30, l’athlète court une vingtaine de kilomètres puis se détend lors d’une séance de yoga. Au lever du soleil, elle a pour habitude d’aller nager dans l’océan puis profite du reste de la matinée pour faire de la musculation, avant d’aller déjeuner. Elle confie également avoir une alimentation saine et équilibrée, essentiellement à base de viande, de fruits et de légumes. Selon elle, cet emploi du temps est strict mais permet de garder la forme et de favoriser son autonomie. Josefina publie des vidéos de ses séances d’entraînement et envoie régulièrement des citations inspirantes aux personnes qui la suivent. Sa mission est d'aider les autres à comprendre que, peu importe l'âge, tout peut être réalisé, même après 60 ans.

© Facebook Josefina Monasterio