À bientôt 90 ans, Alla Illyinichna Levushkina n’est pas encore décidée à quitter le bloc. En Russie, où elle vit et travaille, cette chirurgienne opère en moyenne quatre patients par jour, à l’hôpital de Riazan, une ville située à 200 kilomètres de Moscou. La retraite ? Même pas en rêve, explique cette octogénaire : «Je n’ai rien à faire à la retraite, a-t-elle déclaré à l’organisme Age UK. Être médecin n’est pas seulement une profession, c’est un mode de vie.»

Plus de 15 000 opérations

Depuis 67 ans, Alla se rend quatre jours par semaine à l’hôpital pour effectuer ses opérations chirurgicales. Des milliers de patients sont passés entre ses mains, et la liste devrait continuer à s’allonger puisque la spécialiste, qui compte plus de 15 000 interventions à son actif, se demande : «Si je m’arrête de travailler, qui effectuera ces chirurgies ?». Elle précise qu’aucune de ses opérations n’a engendré de décès. À ses confrères qui lui demandent ses secrets pour rester aussi alerte à son âge, elle répond simplement : «Je mange un peu de tout, je ris et je pleure comme tout le monde».

Géologue ou médecin ?

Au magazine Ogonjok, en 2014, elle confiait : «Je voulais devenir géologue parce que j’aimais voyager et découvrir le monde mais aussi prendre des risques. Les difficultés dans la vie m’intéressent». Mais, un jour, Alla découvre un livre intitulé Les révélations d’un médecin, d’un certain Weressajew, et décide alors de s’orienter vers la médecine. «C’est absolument fascinant de soigner les gens et de vaincre les maladies», ajoute-t-elle.

Meilleur médecin de Russie

Lorsqu’elle n’est pas à l’hôpital, Alla Levushkina, qui n’a jamais eu d’enfants, s’occupe de son neveu, en situation de handicap, et de ses huit chats. Sa longue et brillante carrière a été distinguée ; pour son dévouement et son investissement, son pays lui a décerné le prestigieux Prix du meilleur médecin de Russie. Un titre qui fait d’elle la chirurgienne en activité la plus âgée du monde et ne l’a pas empêchée, le lendemain de la cérémonie, de retourner au bloc.


© Capture écran Youtube