A l’Abord’âge : 4 seniors traversent l’Atlantique à la rame


Quatre seniors mettent le cap sur l’Atlantique ! Rallier les îles Canaries à la Martinique, soit 5 000 km à la rame, sans assistance, c’est le défi fou de Philippe Berquin, Philippe Michel, Philippe Schucany et Bernard Gerbeau, des challengeurs récidivistes. Son nom ? A l’Abord’âge ! L’objectif : promouvoir le bien vieillir et montrer que, peu importe l’âge, « tout est possible pour peu que la santé, l’envie et la passion soient entretenues ». Agés de 60, 61, 68 et 71 ans, ils entendent bien montrer que senior rime, aussi, avec sport. En mer depuis le 10 décembre 2019, à bord de Jasmine, les apprentis matelots devraient rejoindre la terre ferme en février 2020. A condition que le temps se montre clément...

Naviguer en eaux troubles

Mais la météo semble en avoir décidé autrement. Dès les premières heures, les difficultés se font sentir. « Message d’un rameur : après 6 heures d’effort, la distance franchie est vraiment minime », partagent-ils sur leur compte Instagram. Des rafales de vent ralentissent leur avancée et consument leur énergie. Il en faudra bien plus pour décourager ces sportifs aguerris. Philippe Berquin en a vu d’autres lors de sa précédente traversée à la rame. Des vagues de 6 à 8 mètres de haut, des mammifères d’humeur taquine, des sargasses, ces algues brunes toxiques qui envahissent peu à peu le littoral des Antilles... Mais impossible n’est pas Philippe ! Les yeux rivés sur leur objectif, les quatre moussaillons tiennent tête à Poséidon et reprennent le dessus sur des flots capricieux. Leur technique est rodée : ils naviguent en binôme, se relayent toutes les deux heures et, entre chaque rame, se reposent dans une couchette d’1m2. Un autre défi de taille : réussir à se reposer efficacement en un temps record !

Un record à la clé ?

S’ils viennent à bout de l’Atlantique, après 600 heures de rame chacun, Bernard et les trois Philippe détiendront le record mondial de l'équipage le plus âgé ayant traversé un océan, avec une moyenne de 65 ans. A l’issue de ce périple, ils prévoient de mettre en vente leur bateau et de reverser les fonds à d’autres seniors en quête de sensations fortes. Pour ce faire, ils ont créé « Sportez vous bien, santé vous mieux », une association de promotion et d’aide aux défis sportifs. Pour eux, le prochain sera la traversée du Pacifique. Selon plusieurs études, pratiquer une activité physique engendrerait une baisse de mortalité d’environ 30 %. Aux récalcitrants, les quatre « moussaillons » ripostent avec la citation de Paul Vialar, auteur français : « Il y a des hommes âgés chez les sportifs, il n’existe pas de vieillards ».