Au supermarché, bientôt des files d’attente pour les seniors ?


Rayon de supermaché

Comme un vent contraire à la tendance du tout automatique et tout numérique, la théorie des chercheurs de l’université de Hertfordshire, au Royaume-Uni, intrigue. L’équipe publie une étude dans laquelle elle préconise d’instaurer des files d’attente et des «caisses lentes» dans les supermarchés, pour s’adapter au rythme des personnes âgées. C’est ce que rapporte le magazine en ligne britannique Quartz.

Plus de temps et d’échanges

L’auteur responsable de l’étude, Wendy Wills, estime que faire les courses reste une activité sociale pour bon nombre de seniors. S’ils souhaitent rester actifs, ils peuvent se sentir déconcertés face à l’exigence de rapidité souvent marquée dans la grande distribution. «Les plus âgés veulent que les caissiers qui s'apprêtent à passer du temps avec eux... passent vraiment du temps avec eux», explique-t-elle. Wendy Wills a joint l’acte à la parole en prenant un premier contact avec plusieurs enseignes de supermarchés, qui affirment vouloir collaborer avec l’université pour développer ce genre de dispositifs. «Les gens vont chercher bien plus que de la nourriture lorsqu'ils font leurs courses. C'est avant tout une question d'interaction», poursuit la chercheuse.

Déjà vu en Allemagne

Outre-Rhin, le concept existe déjà. Les supermarchés allemands vont même plus loin en s’adaptant entièrement aux besoins des seniors : sol antidérapant, marches pour atteindre les produits en hauteur, caddies déambulateurs et loupes… Sans stigmate, les enseignes se sont rendues accessibles pour tous, même en cas de perte d’autonomie. Un exemple à suivre ?


© Clemens v. Vogelsang / Flickr