Depuis le 1er janvier 2017, la carte mobilité inclusion ou CMI remplace les traditionnelles cartes d’invalidité, de priorité et européenne de stationnement. De manière très progressive, elle va se substituer à ces trois documents en version papier. Désormais, le bénéficiaire peut, si sa situation le justifie, se voir attribuer une CMI invalidité, une CMI priorité, une CMI stationnement ou bien une CMI priorité et stationnement ou encore une CMI invalidité et stationnement. La CMI portant la mention invalidité et stationnement est accordée définitivement aux bénéficiaires de l’Apa (allocation personnalisée d’autonomie), avec un degré d'autonomie classé dans les groupes 1 ou 2. En dehors de ce cas, la CMI est accordée pour une durée déterminée allant de 1 à 20 ans selon l’état de dépendance.

Comment se la procurer ?

Pour toute nouvelle demande ou renouvellement intervenu à compter du 1er janvier 2017, le bénéficiaire se verra remettre la nouvelle CMI. Les personnes qui possèdent déjà une carte d’invalidité, de priorité et de stationnement à durée limitée pourront continuer à les utiliser jusqu’à leur fin de validité. Lorsque leur document arrivera à échéance, la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) procédera à un nouvel examen qui décidera, ou non, de proroger les droits du demandeur. Une nouvelle carte, format CMI, sera alors délivrée. En cas de perte ou de détérioration de la carte papier, une déclaration doit être faite auprès de la MDPH qui procédera à son renouvellement, cette fois-ci en format CMI. Les bénéficiaires de cartes à « durée définitive » devront la faire renouveler avant le 31 décembre… 2026 ! A cette date, toutes les cartes papier auront disparu.

Fabriquée par l’Imprimerie nationale

La CMI ne sera plus fabriquée par les MDPH mais par l’Imprimerie nationale, en 48 ans, libérant ainsi du temps pour les agents des MDPH pour se consacrer à d’autres tâches plus prioritaires. Elle possèdera ainsi le même niveau de sécurité que la carte nationale d’identité ou le passeport, au format d’une carte de crédit, équipée d’un flash code qui rassemble tous les droits du bénéficiaire. A ce titre, elle ne sera plus «falsifiable». Lorsqu’elle porte la mention «stationnement pour personnes handicapées», un second exemplaire est délivré, gratuitement, pour être glissé dans le portefeuille.