Claude Jaccoux, octogénaire et guide de haute montagne


En montagne, si l’âge du guide varie grandement, il dépasse rarement la soixantaine. Claude Jaccoux, 83 ans, déroge à la règle. Cet alpiniste haut-savoyard est le guide de haute-montagne le plus âgé du pays encore en activité. Malgré les quelques accidents qui ont ponctué sa carrière, l’aventurier octogénaire continue de grimper par passion, alors que la plupart de ses collègues se sont arrêtés depuis un bon moment.

De prof de lettres à guide professionnel

Enfant, Claude Jaccoux vit à Paris mais revient à Servoz, près de Chamonix, tous les étés. Un retour au pays natal qui lui donne l’amour de la montagne et le pousse, à l’âge de 14 ans, à gravir le Mont Blanc. « Le métier de guide est venu presque par hasard. Je faisais de la montagne en amateur car j’étais devenu, avec beaucoup de peine, professeur de lettres dans l’est de la France, confie-t-il au quotidien l’Équipe, qui lui a consacré un portrait en avril 2017. Puis il y a eu cette épouvantable guerre d’Algérie. Mais j’ai eu beaucoup de chance : grâce à mes capacités en alpinisme, j’ai été intégré au bataillon de Joinville, puis envoyé à l’école de haute-montagne de Chamonix. ». C’est donc en 1961 que Claude Jaccoux change de profession et devient officiellement guide en haute montagne.

Atteindre un sommet pour la dernière fois

Et le grand âge dans tout ça ? « C’est à 78 ans que je me suis senti vieillir, explique le montagnard. Je sais que ça paraît tard, mais là, j’ai senti mon corps plonger. Une fatigue ! Un guide qui pratique régulièrement, il est en forme jusqu’à 60 ans. Moi, j’ai tenu jusqu’à 78… ». Il ajoute : « L’âge avançant, il m’est arrivé de forcer pour atteindre une dernière fois un sommet. Sur le moment, on est content d’y être allé. Ce qui est plus dur, c’est de se dire : « Ça va pour cette fois, mais je ne reviendrai pas ». Le portrait complet de Claude Jaccoux est à découvrir sur le site de l’Équipe (en lien ci-dessous).


© Twitter / L’Équipe


Sur le web

Le portrait de Claude Jaccoux dans l’Équipe