Conduite : reprendre la route grâce à des stages adaptés


Nouveautés du code de la route, apparition des ronds-points… Avec les années, la conduite est amenée à changer. Lorsque le permis commence à dater, prendre la route peut donc nécessiter de réactualiser sa pratique. C’est pourquoi les plus âgés peuvent faire appel à des stages adaptés, et même repasser leur permis. À Chambray-lès-Tours, en Indre-et-Loire, des sessions mensuelles ont lieu. Un premier parcours de conduite est proposé avec un moniteur afin d’évaluer la personne en situation. S’ensuit un test de freinage pour calculer le temps de réaction du conducteur.

Des nouveautés à assimiler

Les aînés désireux de se remettre à la page en participant à ces stages adaptés passent également par la case «théorie» : contrôle de l’audition et de la vision, simulateur d’alcoolémie, test du code de la route, rencontre avec un professionnel de santé… Pour Claude Prache, responsable de ces ateliers au sein de l’auto-école ACO 37, pas question de juger les conducteurs en difficulté. «Nous sommes là pour les aider et les conseiller, explique-t-il à la radio France bleu. Le but est de faire conduire les seniors le plus longtemps possible. Avec l’âge, on se rend compte que les réflexes diminuent.»

Formations dédiées au grand-âge

En France, des écoles de conduite adaptées proposent également d’enseigner la conduite aux plus âgés. À Leffrinckoucke, dans le Nord, on offre ces services aux seniors ou aux personnes en situation de handicap. Une partie de la formation consiste à sensibiliser aux effets de la prise de médicaments et aux dangers de la route. Un dispositif mis en place par l’APAHM (Aide aux personnes âgées et en situation de handicap moteur) et très utile, notamment dans les zones rurales où les déplacements et sorties sont contraints d'être diminués en cas d’isolement.


© fusho1d / Fotolia


Sur le web

Le site de l’APAHM pour réapprendre à conduire