Congé pour les aidants en Europe : un appel lancé à Macron


Alors qu'une proposition de directive concernant l'équilibre vie professionnelle - vie privée des parents et des aidants familiaux est en discussion au Conseil de l'Union européenne, 51 associations représentant des millions de familles, de personnes en situation de handicap et âgées sollicitent le président de la République pour la "soutenir publiquement". Elles s'adressent à lui dans une lettre ouverte publiée le 16 avril 2018 (en lien ci-dessous). Parmi les signataires : l'Association française des aidants.
Ce collectif soutient, entre autres, les cinq jours de congé par an proposés par cette directive pour s'occuper d'un proche dépendant. En droit français, le "congé de proche aidant" est plus long (3 mois renouvelables dans la limite d'un an sur toute la carrière), mais il n'est ni fractionnable, ni rémunéré, soulignent-elles. Par ailleurs, "en France, si le gouvernement a récemment introduit un don de repos entre collègues, cette mesure ne peut en rien suppléer une véritable politique de soutien aux aidants", poursuit le collectif. Les modalités prévues "compléteraient le droit français et permettraient de répondre au besoin des aidants de personnes handicapées ou en perte d'autonomie d'une particulière gravité", estiment les signataires.

Sur le web
Lettre ouverte à Emmanuel Macron