En milieu rural, de nombreuses personnes âgées se trouvent encore confrontées à la solitude et à l'isolement social. Pour contrer la donne et réduire les disparités territoriales, l'association Les Petits frères des pauvres multiplie les initiatives solidaires dans toute la France : camion ambulant, café, hébergement temporaire, mobilisation citoyenne… Des solutions concrètes existent !

Un petit café tous les 15 jours

Dans la Nièvre, un des départements français qui compte le plus de personnes âgées, les bénévoles des Petits frères des pauvres ouvrent, toutes les deux semaines, un « Petit café » à Prémery, village de 1 900 habitants. Une quarantaine de personnes âgées du canton est covoiturée par les volontaires pour partager café, goûter, jeux et temps de paroles et d'échanges. Un rendez-vous essentiel qui permet de recréer du lien, de participer à la vie sociale et même d'envisager de nouveaux projets, tels qu'un départ en vacances…

Nouvelle « baraque à Frat »

En Haute-Loire, 43% des personnes seules ont plus de 65 ans, contre 37% dans l'ensemble de la France métropolitaine. Dans l'esprit des tournées des boulangers ou des bouchers ambulants, la Baraque à Frat' (comme « fraternité), un camping-car aménagé, commence à sillonner les routes du département dans le but « d'apporter animation, accueil chaleureux et moments conviviaux. » L'occasion de se retrouver et, bien sûr, de convier toutes les générations.

Diagnostiquer les « zones blanches »

L'association, qui tend à développer ses activités sur tout le territoire, a par ailleurs réalisé des diagnostics régionaux des « zones blanches » (zones rurales propices à l'isolement) à partir d'indicateurs sur le vieillissement ou la pauvreté, afin de mieux investir le milieu rural. Ces analyses ont permis de définir les principales problématiques à prendre en compte. Résultat : les difficultés concernent surtout la perte de mobilité, « la raréfaction des services, un isolement plus caché et une pauvreté autre que la précarité du monde urbain et péri-urbain avec l'impact des petites retraites du monde agricole », souligne l'organisme.

En hiver, des solutions d'hébergement

Autre initiative à souligner, des dispositifs d'hébergement temporaire mis en place, chaque année, entre le 15 octobre et le 30 avril. Les personnes âgées vivant à la campagne peuvent loger, de quelques jours à trois mois, au sein de sept petites structures situées en Bourgogne-Franche-Comté, en Auvergne-Rhône-Alpes, en Bretagne et dans le Centre-Val de Loire. Ce dispositif installé depuis plusieurs années leur garantit repos, reprise de confiance et lieu protecteur, fédérateur de lien social. Un système bien pensé pour agir en faveur du maintien à domicile le reste de l'année.

© Petits frères des pauvres


Sur le web

Le site des Petits frères des pauvres