« L’un des privilèges de la vieillesse, c’est d’avoir, outre son âge, tous les âges. » Et ce n’est pas les résidents de l’Ehpad Les Acacias-Amapa, en Moselle, qui diront le contraire... Pour fêter le dixième anniversaire de l’établissement, ils ont monté un spectacle intergénérationnel de toute pièce. Son nom ? Melting pot. Lecture de poèmes, karaoké, scénettes, chorégraphie endiablée... Le 29 juin 2019, la génération baby boom et les millenials étaient réunis sur scène pour célébrer, ensemble, les quatre temps de la vie. Leur hymne n’a pas été choisi au hasard : « Je te donne » de Jean-Jacques Goldman. Une revisite moderne des quatre saisons médaillée de bronze au Silver show 2019 -évènement national sur les enjeux économiques des plus de 60 ans- dans la catégorie « Meilleure initiative des professionnels du grand âge ». Marie-Thérèse Bastien et Françoise Eynius, respectivement directrice et animatrice de cette résidence de Montigny-les-Metz, dévoilent les coulisses de ce « projet partagé ».

Pourquoi un spectacle intergénérationnel et multiculturel ?

Notre résidence est pleinement ouverte sur la ville et à ses riverains. Il joue un rôle actif dans son environnement et, dans chacune de ses actions, inclut ses seniors dans la société. La conception de notre spectacle intégrait, dès le départ, cette dimension d’ouverture. Il a donc associé les résidents et les collaborateurs de l’Ehpad aux enfants de la crèche, de l’école primaire et du lycée. Notre ouverture a également été culturelle par la participation d’élèves allophones nouvellement arrivés en France.

Les quatre saisons, un thème symbolique ?

Pour réunir tous ces participants motivés, nous avons cherché un thème fédérateur. Celui des quatre saisons nous est très vite apparu puisqu’il correspondait aussi aux quatre temps de la vie. Les bébés de la crèche et les enfants de l’école primaire incarnaient le printemps, l’été était représenté par les lycéens et les jeunes allophones, les salariés ont virevolté telles des feuilles d’automne et nos résidents ont clôturé le spectacle sous leurs bonnets blancs hivernaux. Toute une symbolique autour du parcours de la vie et du socle nécessaire pour avancer en créant du lien avec les autres.

Comment les préparations se sont-elles déroulées ?

Pendant une année, tous les participants ont fabriqué les décors, les costumes, choisi les textes à lire et les musiques, conçu les chorégraphies et les mises en scène. Les uns et les autres apportaient leurs idées et leurs compétences dans un esprit de vivre ensemble. De très riches échanges et des moments de partage chargés en émotion ont été le ciment de cette cohésion au-delà des âges et des cultures.

Quel est l’objectif de Melting pot ?

La société actuelle est fortement imprégnée des valeurs associées à la jeunesse. Face à ce jeunisme, la vieillesse reste encore associée à l’image d’une étape décadente de la vie, voire d’inutilité. Notre spectacle, et surtout les temps d’échanges consacrés à sa préparation, ont permis à toutes les générations associées de changer le regard sur la place et le rôle des seniors dans la société afin de véhiculer une image positive.
En outre, dans un contexte d’Ehpad bashing induisant un travail dévalorisé au sein de nos établissements et donc des difficultés de recrutement de personnel, notre initiative montre à la fois que nous prenons soin de nos résidents et que nos équipes, plus qu’un métier, ont un véritable rôle d’accompagnateur de vie.

Une suite est-elle à l’ordre du jour ?

Oui, les liens tissés au cours de ce spectacle vont perdurer. Une chorale intergénérationnelle est en train de se constituer avec l’ambition d’enregistrer plusieurs chansons. La co-écriture d’un livre retraçant toutes les expériences de vie est également prévue.