En France, l’espérance de vie est repartie à la hausse !


Comme à chaque début d’année, l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) dévoile les résultats de son bilan démographique. Il en ressort que la population française continue de vieillir ; au 1er janvier 2017, les seniors de plus de 65 ans représentent plus de 19% de la population.

Des années en plus

L’institut précise toutefois que la proportion des Français de 65 ans ou plus est légèrement plus faible que la moyenne européenne : 18,9% au 1er janvier 2015 au sein de l’Union, contre 18,4% en France à la même date. L’étude révèle par ailleurs que l’espérance de vie à la naissance atteint 79,4 ans pour les hommes et 85,4 ans pour les femmes, en 2016, en France métropolitaine. Un chiffre qui a progressé alors qu’il avait diminué en 2015, pour la première fois chez les hommes depuis 1971 ! Au cours des 60 dernières années, hommes et femmes ont gagné, en moyenne, 14 années d’espérance de vie.

Moins d’écart entre hommes et femmes

L’écart d’espérance de vie entre les hommes et les femmes tend également à se resserrer. En 2006, il était de 7,1 ans, contre 6,1 ans aujourd’hui. Une différence qui reste assez élevée en comparaison à d’autres pays européens comme la Suède, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et Chypre, où l’écart observé était de seulement 4 ans en 2014, contre 6,2 ans pour la France…

A 60 ans et plus…

Autre nouvelle, plutôt réjouissante : l’espérance de vie à 60 ans augmente à nouveau, après une baisse constatée lors des années précédentes. En 2016, elle est en moyenne de 23,2 ans pour un homme de 60 ans, contre 27,6 pour une femme L’INSEE rapporte également, dans un autre volet de son enquête, que le taux de mortalité a baissé en 2016, comparé à 2015. Des données qui confirment que la société continue à se «senioriser» ! Une bonne raison pour repenser les modèles de maintien à domicile et de prise en charge de la perte d’autonomie.


© Christos Doulkeridis