Bouger pour rester en forme longtemps n’est plus un secret. Lorsque l’activité physique mêle promenade en plein air et lien social, la notion d’exercice devient forcément plus attractive. Pour inviter les plus âgés à sortir et pratiquer une activité sans avoir à passer par la case «salle de sport», la société Geromouv a imaginé des parcours bien-être à la fois ludiques, facilement accessibles et sécurisés, installés en plein air et dédiés à l’exercice seul ou accompagné.

Préserver son capital autonomie

Conçu avec du bois de robinier naturel, Geromouv regroupe des modules liés à la motricité, organisés autour d’une main courante et faisant appel à différentes capacités. Rampes, chemins de rondins, perches et poutres d’équilibre… Tout est pensé pour varier les exercices. Chaque parcours dispose de trois pôles distincts : un parcours avec des structures adaptées afin de mobiliser différents muscles, un espace commun pour les activités accompagnées et la gymnastique douce ainsi qu’un jardin des senteurs, sorte de labyrinthe végétalisé et arboré, pour solliciter ses sens.

Aussi agréable que sécurisé

D’abord imaginé pour les seniors, Geromouv reste entièrement ouvert à la pratique intergénérationnelle, aux enfants et adultes de tout âge. À l’origine du projet, trois femmes ont réuni leurs expériences de chef d’entreprise, d’architecte paysagiste et d’animatrice sportive pour concrétiser cette idée de «jardins sportifs», d’abord dans leur département, le Lot, où «les plus de 75 ans représentent 14% de la population», rappellent-elles au quotidien La Dépêche du midi. «Le cheminement est organisé pour rendre le parcours agréable, sécurisé, dans un esprit de promenade à l’extérieur, explique Isabelle Poujoula, fondatrice du projet, au site SilverEco. Notre ambition est de faire en sorte que ce lieu inédit contribue au maintien des capacités d’autonomie des seniors avancés en âge et qu’ils restent acteurs de leur vie le plus longtemps possible». Une initiative qui leur a valu de remporter le Prix PERbyPWN (Prix entrepreneur responsable) en novembre 2016.
Après ce premier succès, les parcours Geromouv pourraient fleurir dans différentes communes de France en 2017.


© Geromouv


Sur le web

Le site de Geromouv