Faire venir son opticien chez soi, un gage d’autonomie


Deux personnes et un opticien sur un canapé consultant un ordinateur.

Comment permettre à une personne en perte d’autonomie de bénéficier des services d’un opticien sans avoir à se déplacer ? Grâce au service à domicile. L’idée : apporter tout le matériel nécessaire directement chez ceux qui en ont besoin, sans frais supplémentaires. Mickaël Grévin, opticien installé en Nord-Pas-de-Calais, est séduit par le concept. Après sept ans de métier en tant que responsable de boutique, il a choisi le service à la personne pour faciliter la tâche de ses clients : «Apporter le service à quelqu’un de dépendant, dans le sens large du terme, c’est-à-dire le senior, la personne en situation de handicap mais aussi la mère de famille ou l’employé qui a des horaires contraignants, c’est ce qui m’a convaincu», explique-t-il dans une interview accordée à la Voix du Nord.

Un réseau de professionnels mobiles

Mickaël n’est pas le seul à opter pour le déplacement personnalisé. Il fait partie du groupe collaboratif des Opticiens mobiles, créé en 2014, qui œuvre pour le service à la personne. Premier réseau national d’opticiens à domicile, il réunit des professionnels disponibles en semaine et pendant les week-ends pour se rendre dans le salon de leurs clients mais également sur leur lieu de travail. Présentation de collections, contrôle de correction visuelle, choix de la monture et des verres, mesure, devis et livraison… Tous les services proposés en magasin sont disponibles chez soi !

Moins d’aspect purement commercial

Comment en bénéficier ? «Lorsqu’une personne obtient une ordonnance de son ophtalmologue, elle me contacte. Nous prenons rendez-vous et je viens à sa rencontre, gratuitement, où elle le souhaite», précise Mickaël. Avec l’expérience, il constate que ce mode de fonctionnement s’avère moins stressant qu’une visite en magasin, surtout pour les personnes à qui le déplacement coûte beaucoup d’énergie. «J’ai redécouvert mon métier, confie-t-il. En boutique, l’aspect commercial était trop important. À domicile, il y a de réels échanges.» Niveau logistique, l’opticien se déplace avec montures, lunettes d’essai et matériel pour vérifier la correction visuelle avant de passer à l’étape de fabrication.
Infirmiers, coiffeurs et maintenant opticiens adhèrent au système de service à domicile. Une bonne nouvelle également pour les personnes qui vivent en milieu rural, sans moyen de locomotion. Le concept mériterait de s’étendre à d’autres types de services, pour le confort de tous.


© Les Opticiens mobiles


Sur le web

Le site des Opticiens mobiles