Adapter son logement (ANAH)


Les travaux pour l’autonomie de la personne doivent permettre d’adapter le logement et ses accès aux besoins spécifiques d’une personne en situation de handicap ou de perte d’autonomie liée au vieillissement.

Le demandeur doit pouvoir justifier de la nécessité de ces travaux en fournissant :

  • un justificatif de handicap ou de perte d’autonomie : décision de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) ou évaluation de la perte d’autonomie en Groupe iso-ressource (GIR)
  • un document permettant de vérifier l’adéquation du projet à ses besoins réels : rapport d’ergothérapeute, diagnostic autonomie ou évaluation réalisée lors de la demande de Prestation de compensation du handicap (PCH).

Quel niveau d’aide pour quels travaux ?

Les taux de subventions applicables dépendent, d’une part, de la nature des travaux et de la situation à résoudre et, d’autre part, des ressources du ménage.
Un complément de subvention pour une assistance à la maîtrise d’ouvrage (AMO) de 448€ peut être demandé pour accompagner votre projet (diagnostic et recherche de financement).
Cette prestation est pour les projets de travaux d'amélioration pour la sécurité et la salubrité de l’habitat, ou pour l’autonomie de la personne.

70% : C’est le taux de l'avance sur subvention qui pourra être proposé aux propriétaires occupants modestes pour les travaux d'adaptation du logement (vote du Conseil d'administration de l'ANAH du 19 mars 2014).

N'oubliez pas que vous pouvez cumuler avec d'autres aides de l'ANAH qui interviennent sur l'insalubrité, la performance énergétique…

Informations complètes sur le site de l'ANAH


Informations complémentaires sur le site du gouvernement