Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH)


Le service social de l'hôpital peut faire pour vous certaines démarches, notamment la demande pour obtenir l'ARDH : Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation ; le payeur étant la CARSAT de votre région.

Pour qui ?

Pour pouvoir bénéficier de l’ARDH, il faut :
  • être retraité du régime général de la Sécurité Sociale,
  • avoir exercé son activité professionnelle la plus longue au régime général.

Attention : Vous ne pouvez pas bénéficier d’une aide de la Caisse :

  • si vous percevez déjà ou si vous êtes éligible à la Prestation spécifique dépendance (PSD),
  • l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA),
  • l’Allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP), la Prestation de compensation du handicap (PCH)
  • la Majoration pour tierce personne (MTP),
  • si vous êtes hébergé(e) dans une famille d’accueil.

Pourquoi ?

L’ARDH est une aide de courte durée destinée à prendre en charge une partie du coût des services mis en place lors de votre retour à domicile après une hospitalisation (établissement de soins, passage aux urgences, intervention en ambulatoire avec retour au domicile le soir même, hospitalisation à domicile sous la supervision d’un établissement de santé…)
L’état, au titre de son action sociale interministérielle, peut prendre en charge différentes formes d’aide pour faciliter le retour à domicile :
  • L’aide à domicile : ménage, course, préparation des repas…
  • L’aide médicale : accueil de jour, pédicurie…
  • L’aide dans la vie quotidienne : transport et accompagnement, portage de repas, télé alarme…
  • L’aide technique : aménagement du domicile…

Comment ?

Après l’étude de votre situation et l’évaluation de vos besoins, ces aides pourront vous être proposées en fonction des services existants à proximité de votre domicile.Le plan d’aide mis en place pour l’ARDH est limité à 3 mois et son montant est plafonné à 1800€. Le montant de la participation financière de la caisse dépendra de vos ressources et le cas échéant de celles de votre conjoint(e). Il est déterminé à partir d’un barème national défini par la CNAV et dans la limite du budget disponible.

Informations complètes sur le site de l'assurance retraite