À l’occasion de la Journée internationale des familles, le 15 mai 2017, le groupe Les Senioriales, promoteur immobilier spécialisé pour seniors, a publié les résultats d’une enquête menée en mars et en avril sur les rapports entretenus entre grands-parents et petits-enfants. Au total, 506 personnes ont été interrogées sur la fréquence des visites, les questions posées par les enfants sur leurs parents, la manière dont ils communiquent… Les conclusions, présentées sous forme d’infographie, sont à retrouver sur le site SilverEco (en lien ci-dessous).

Une majorité de relations «complices»

Premier constat : 74,4% des seniors ayant répondu disent entretenir une relation «complice et ludique» avec leurs petits-enfants, tandis que 9% la jugent «pudique et sereine». Une minorité (7,3%) déclare ne pas entretenir de relation tout court. Quid de la fréquence des visites ? 50,8% voient leurs petits-enfants au moins une fois par semaine, contre 24,5% d’une à plusieurs fois par mois. Pour 41,9% des répondants, ces précieux moments n’arrivent pas aussi souvent qu’ils le souhaiteraient.

Une transmission dans les deux sens

Les enquêteurs ont également demandé aux plus âgés ce que les plus jeunes de la famille leur apprenaient et leur transmettaient. Sans trop de surprise, les nouvelles technologies arrivent en tête des réponses, suivies par le regard sur «l’évolution de la société et des mœurs» et «la culture actuelle». Dans le sens inverse, l’étude indique que les grands-parents apportent surtout du divertissement (29,2%), de la stabilité affective (27,6%) et des occasions de se confier (21,2%).
Autre donnée concernant leur moyen de communication : en majorité, les répondants disent communiquer avec leurs petits-enfants par téléphone (46,2%), par texto (27,7%)… et via Facebook (15,2%) !


© Les Senioriales


Sur le web

Le détail de l’infographie