Gym douce et grand âge : l’importance de la prévention !


Enseignante en activité physique adaptée auprès de seniors, Martine Lemarchand  anime des ateliers équilibre dans les Landes. Son livre, « Bien-vieillir : équilibre et prévention des chutes, guide d’activité physique adaptée », paraît en décembre 2017. Pour cette enseignante spécialiste des personnes âgées confrontées à un début de perte d’autonomie, la prévention est la clé d’une avancée en âge sereine.

L’importance de pratiquer régulièrement

Depuis une bonne quinzaine d'années, Martine anime des cours réguliers. Associations, particuliers ou établissements accueillant des seniors : les lieux varient. « Tout ce qui touche à la prévention est mon dada, confie-t-elle. Plus particulièrement la prévention des chutes et l’équilibre. Mon quotidien est basé sur la rencontre avec un public impliqué, chaleureux, assidu. » Elle prône des techniques « non traumatisantes et surtout moins médicamenteuses ». Car « bien vieillir est une chose » mais comment accroître l’espérance de vie sans incapacité tout en retardant l’entrée dans la dépendance ? Grâce à une activité physique régulière, une prévention précoce, une alimentation saine et le maintien du lien social, conditions capitales.

Le sport ne doit pas être une question d’âge

En prenant du recul, Martine constate, dans le secteur des activités physiques adaptées, « l’émergence d’une conscience plus grande quant à la nécessité de pratiquer le plus longtemps possible ». Une bonne nouvelle pour ceux qui souhaitent s’y mettre en douceur auprès de professionnels engagés. Relayant cette approche, Martine Lemarchand prodigue également  des conseils et informations pratiques sur son site (en lien ci-dessous), afin de faciliter les échanges entre personnes concernées, proches, professionnels médicaux ou paramédicaux et référents d’activité physique adaptée à l’âge… De quoi mettre en lumière ses bienfaits, même après 60 ans.
 
© Zinkevych / Fotolia

Sur le web