Hip’Air : un airbag-ceinture pour seniors


Un airbag qui se déploie autour du col du fémur dès qu’il détecte une chute ? Lors du CES 2018 à Las Vegas, le rendez-vous mondial des nouvelles technologies, la société française Helite a présenté son petit bébé, le Hip’Air.

65 000 fractures du col du fémur par an

Cette ceinture de 900 grammes high-tech destinée aux seniors les protège des fractures du col du fémur en cas de chute. Une ceinture de 900 grammes qui se déploie dès qu’elle détecte une chute. «L’idée nous est venue après que de nombreux chirurgiens nous ont alertés sur la perte rapide d’autonomie de leurs patients victimes de ces fractures», explique Alexandre Quarrey, responsable recherche et développement d’Helite. On recense 65 000 fractures du col du fémur en France chaque année, et ce nombre pourrait atteindre les 5 millions de victimes dans le monde d’ici 2050.

Une ceinture connectée

Le Hip’Air se pose sur les hanches, le boudin gonflable venant entourer le col du fémur, en appuyant sur la masse musculaire plus que sur l’os. Il s’active automatiquement en cas de choc, sur le même principe que celui d’un airbag. Il met 0,2 seconde pour détecter une chute et 0,8 seconde seulement pour s’ouvrir. Ce système permet ainsi de réduire de 90% la force de l’impact et éviter ainsi la fracture de la zone. Pouvant se porter sous un vêtement, il dispose de deux coussins latéraux, d’un générateur de gaz et d’un détecteur de chute électronique. Le boudin gonflable vient entourer le col du fémur. Le but est d’appuyer celui-ci sur la masse musculaire plus que sur l’os. Son poids d’à peine un kilo permet de le porter sans difficulté. Le Hip’Air est lavable, donc réutilisable, et possède une autonomie de 15 jours.

Autour de 700 euros

Les démonstrations réalisées lors du CES attestent clairement de la fiabilité de cette ceinture puisque le Hip’Air se déploie correctement à chaque fois. Il est actuellement testé dans 16 Ehpad (maisons de retraite) en Bourgogne mais aussi en Allemagne et en Italie mais devrait arriver sur le marché européen en mars 2018 et sur le continent américain en septembre. La ceinture sera également disponible pour des particuliers autour de 700 euros, sans compter le prix de la bouteille de gaz à usage unique. Certaines mutuelles et compagnies d’assurance promettent une prise en charge partielle lors de sa commercialisation.