68 % des personnes âgées se sentent mieux en présence d’un animal de compagnie. Lorsqu'ils caressent leur animal, les humains produisent de l'ocytocine, surnommée « hormone du bonheur » ou encore « de l’amour ». Résultats, ils sont plus détendus et éprouvent une sensation de bien-être. En outre, la zoothérapie, de plus en plus développée en France, aide considérablement à réduire les troubles mentaux, physiques ou sociaux en réduisant le stress et en apportant de l'affection aux personnes qui se sentent seules. Face à ce constat, de nombreuses maisons de retraite utilisent les chiens et les chats comme médiateurs sociaux.

Véritable cure de jouvence

Besoin d’une petite cure de jouvence ? La compagnie d'un chien aiderait les personnes de plus de 65 ans à rajeunir de 10 ans ! Selon une étude anglaise, relayée en France par le site Wamiz, avoir un animal de compagnie induit un niveau d'activité physique plus élevé car ses propriétaires doivent le promener régulièrement, s'en occuper, lui lancer la balle... De fait, ils sollicitent tout leur corps et réalisent des efforts physiques, au quotidien, sans s'en rendre compte. Les propriétaires de plus de 65 ans ont démontré qu'ils étaient 12% plus actifs que ceux qui n’ont pas de chien. Leur état de forme serait alors équivalent à celui d'une personne âgée de dix ans de moins (moins de maladies cardiaques, de problèmes osseux et musculaires). Par ailleurs, nos amis à quatre pattes favorisent le lien social : 80% des propriétaires rencontrent des habitants de leur quartier grâce à leur toutou. Certains (37 %) trouvent même le grand amour !

Remède contre les maladies

Posséder un animal serait également un bon remède pour prévenir les décès prématurés et les maladies cardiovasculaires (MCV). C'est le constat d'une étude américaine de l'American heart association. Pression artérielle plus basse, amélioration du tonus, diminution du stress... Des bénéfices qui peuvent être salvateurs, sachant que les MCV représentent la première cause de mortalité dans le monde et la deuxième en France (et même la première pour les femmes), juste après les cancers. Selon une récente étude française, 40% des propriétaires interrogés expliquent avoir adopté un animal pour se sentir moins stressés. « Leur effet sur la santé mentale est évident : ils nous portent de l'affection, sont capables de sentir lorsque nous allons mal et nous apportent du réconfort », assure Wamiz. « Quoi de plus agréable qu'un chien qui accourt pour vous accueillir, qu'un chat qui se frotte avec délectation contre vos jambes ? Saviez-vous que le ronronnement de ce félin était un puissant anti-stress ? Il émet des vibrations apaisantes également capables de faire baisser la tension artérielle et de booster les défenses immunitaires. Pas de doute, les animaux de compagnie devraient être remboursés par la sécu ! », estime Isabelle Vixege, vétérinaire.