Les transferts allongés avec et sans aide humaine


Cette fiche d'information est non exhaustive et est donnée à titre indicatif et général pour vous aider à comprendre pourquoi et comment améliorer son autonomie.
Vous pouvez prendre conseil auprès d'un professionnel de la rééducation kinésithérapeute ou ergothérapeute si vous êtes suivi, il saura vous guider au mieux vers telle ou telle méthode ou aide technique en fonction de vos difficultés.

Les différentes aides techniques existantes vont assister partiellement à totalement avec aide humaine l'utilisateur lors des étapes nécessaires pour se mouvoir à partir d'une position allongée : se rehausser, se retourner, pivoter, prendre appui, s'asseoir...

Les transferts allongés réalisés seuls

  • Lit et matelas
Un matelas trop mou gênera les mouvements dans le lit, en effet si pour vous rehausser, vos mains, vos pieds et fesses s'enfoncent dans un matelas trop mou les efforts seront plus importants qu'avec un matelas plus ferme.
Un lit électrique permettra de faciliter le passage à la position assise bien sûr.
                                           
  • Barre de redressement au lit
Tout d'abord notons que cette barre s'installe assez facilement entre le matelas et le sommier et convient pour la plupart aux lits électriques également.
Pour plus de sécurité on conseillera de bien la fixer grâce aux sangles fournies avec.

                                           
La barre de redressement latérale est l'aide technique qui permet de préserver et maintenir les mouvements mais plus encore le schéma moteur de redressement de son utilisateur. 

Préserver les mouvements et les schémas moteur c'est garantir la longévité de l' autonomie et donc du bien être.


Pour s'asseoir


Si la barre est placée à votre gauche, plier le genou droit pour impulser le retournement et aller chercher avec la main droite la barre (s'il y en a deux choisir la plus haute) tandis que la main gauche prends appui sur le matelas et pousse.
Arrivé à un point d'équilibre la main gauche prend appui sur la barre tandis que la main droite prends appui sur le matelas.

Vous êtes assis et la barre de redressement sert d'appui pour sortir du lit.


Pour s'allonger


La barre sert à bien s'asseoir au plus profond du lit en prenant appui dessus d'une main et sur le matelas d'une autre pendant que vous reculez une fesse après l'autre.
Placer la main droite sur la barre (s'il y a deux hauteurs choisir la plus basse), le bras gauche se pose jusqu'au coude quand la jambe droite se hisse dans le lit. Les deux bras poussent vers le centre du lit pendant que la jambe gauche se hisse.

La hauteur du lit est à déterminer, selon vos capacités et mensurations, afin qu'elle convienne à la fois pour faciliter l'entrée dans le lit (plutôt position haute) et pour hisser les jambes sans effort surhumain ni douleur.
Pensez aux blocs réhausseurs qui peuvent vous aider à gagner de la hauteur.

                                           

  • Echelle de lit : pour s'asseoir dans le lit
C'est une échelle à barreaux ou à anneaux qui se fixe au pied du lit pour des personnes ayant de la force dans les bras et pas ou peu douloureux au niveau des épaules.
                 
Vérifiez de temps en temps si la fixation est solide pour ne pas avoir de mauvaises surprise!
Elle est sensée rester à portée de main toute la nuit et ne pas gêner suivant la configuration de votre lit et vos mensurations.

On peut imaginer attacher son extrémité à une corde (ou un joli ruban solide) elle même attachée à portée de main afin de la retrouver si elle tombe. Attention à ne pas le faire trop court pour ne pas être un obstacle à la sortie du lit.
A chacun son système D en fonction des aléas rencontrés!

Au fur et à mesure que vous attrapez l'anneau / barreau de plus en plus loin, vous vous redressez  en réajustant votre bassin régulièrement.

Avant d'acheter telle ou telle aide technique il convient de faire des essais afin de déterminer laquelle correspond le mieux à vos besoins, capacités et mensurations (attention aux limites de poids). Certains revendeurs peuvent prêter du matériel ou disposent en boutique du matériel en situation pour tester. Certains CICAT également.

Les transferts allongés réalisés avec aide partielle ou totale

  • Drap / tube de glissement, de transfert
Ce sont des draps ou tubes généralement en nylon qui sont formés de deux pièces glissantes entre elles : l'une coulisse / glisse sur l'autre.
Il en existe de plusieurs dimensions avec ou sans poignée / dragonne.
On trouve des draps de glissement pour le rehaussement c'est à dire qu'ils permettent un mouvement de bas en haut et inversement, d'autres permettent les mouvements latéraux et enfin certains permettent les glissements dans les deux sens.

                                           

Placé sous une personne moyennant des manutentions plus ou moins nombreuses selon les produits (certains sont assez fins et si la personne aidée ne peut être tournée pour placer le drap sous elle, ils peuvent être insérés comme ils sont enlevés) ils peuvent préserver la participation de l'utilisateur en laissant une partie du corps libre, la personne peut alors pousser avec ses pieds, le poids de son corps n'offrant pas de résistance, cela demande bien moins de force.

Si la personne ne peux participer, le drap est alors placé sous l'ensemble du corps, un aidant ou deux peuvent réaliser un rehaussement ou un transfert latéral pour approcher la personne au bord du lit afin de l'aider à s'asseoir. 


  • Lève personne
Lorsque la personne à mobiliser ne possède pas le tonus ou est trop douloureuse, on utilise un lève personne, mobile ou installé directement au plafond ou sur les murs.


                                           

Beaucoup de modèles peuvent descendre à terre en cas de chute d'une personne.

On dispose une sangle harnais de différentes tailles, formes et matières selon l'usage et la sensibilité cutanée de l'utilisateur. Si la personne ne maintient pas sa tête il existe des sangles avec têtière.

                                           

Pour un usage à domicile, ces lève personnes ont des tailles plus réduites qu'en institution, ils peuvent se plier pour moins encombrer. 
Il faudra prévoir de dégager les espaces pour faire passer les pieds de l'appareil sous le lit.

Pour installer une personne de son fauteuil (assis) au lit (allongé) on pourra choisir d'utiliser le harnais en position semi allongée (selon quel point d'attache on choisit, la personne se retrouve soit assise soit semi allongée dans le harnais). 
Pour l'asseoir à partir de la position allongée on choisira le harnais en position assise pour faciliter son installation au fauteuil.

Dans tous les cas, ce sont des aides techniques qui demandent un accompagnement d'un professionnel avant une mise en œuvre pour la sécurité des aidants et des utilisateurs (drap de glissement et lève personne principalement).
Comme toute nouveauté, laissez vous le temps d'intégrer les manipulations avant de choisir des solutions plus rapides mais dangereuses pour votre santé et celle de la personne dont vous vous occupez.

         Article rédigé par un ergothérapeute de l'équipe Autonom-ease