Cette fiche d'information est non exhaustive et est donnée à titre indicatif et général pour vous aider à améliorer votre autonomie.
Vous pouvez  prendre conseils, ou suivre ceux prodigués lors de soins en institution, auprès d'un professionnel de la rééducation du membre supérieur tel que l'ergothérapeute, ou de votre kinésithérapeute si vous êtes suivi.

Les prérequis

Ce type de préhension est réalisé à une seule main. Interviennent également dans cette préhension la vision, le poignet, le coude et l’épaule qui vont participer à orienter cette main pour que la clef  entre dans la serrure, pour tourner le verrou ou appuyer sur la poignée.

L’action d’ouvrir une porte peut être donc être compromise et/ou douloureuse en cas de 
tremblements, manque de force, troubles de la vision, troubles de la sensibilité, déformations dues à des rhumatismes, manques d'amplitude de mouvement, etc.

Faciliter les manipulations

Afin de faciliter les préhensions et ces gestes nécessitant contrôle visuel, précision et force à la fois on peut agir sur les différents éléments 

Action sur la clef

  • Rajouter des éléments pour faciliter la préhension de la clef comme des capuchons en plastique souvent anti dérapant également, ils vont augmenter un peu l’épaisseur de la clef et limiter la perte de force due au glissement.
  • Rallonger le bras de levier en allongeant la prise avec des aides techniques spécifiques (cf photo)
  • Utiliser une poignée universelle à picots pour tourner la clef, pour l'insérer elle n'aidera pas certaines personnes.
  • Différencier les clefs les unes des autres pour compenser un contrôle visuel qui fait perdre du temps et fatigue voire agace quand cela dure trop longtemps. Les capuchons de clefs existent en plusieurs couleurs, on peut aussi passer une couche de vernis pour pallier à des troubles visuels uniquement par exemple.

Action sur la serrure 

  •  Il est possible de changer assez simplement (pas de changement de porte ni de câblages nécessaires pour la plupart) une serrure pour un dispositif à carte magnétique, badge, télécommande ou à code d'accès ou connecté (via son Smartphone) ou encore biométrique (s'ouvre avec votre empreinte). Les manipulations sont éliminées de cette façon.

Action sur le verrou

  • Rajouter des éléments pour faciliter la préhension du verrou.
  • Utiliser la poignée universelle à picots.

Action sur la poignée

  • Une poignée longue : la force à exercer diminue au fur et à mesure qu’on s’éloigne de la serrure, de plus on peut s’aider de la deuxième main ou même du coude avec ce type de poignée.
  • Poignée avec des formes ergonomiques facilitent la préhension
  • En cas de difficultés visuelles, préférez une poignée qui contraste avec la couleur de la porte.

Action sur la porte et son accès

  • Porte coulissante, 
  • Porte à débattement réduit (dégage l'espace de circulation, limite les risques de chute lors du passage)
  • Inverser le sens d’ouverture d’une porte quand elle s'ouvre sur un petit espace (dans les toilettes souvent) car en cas de chute derrière il sera compliqué de porter secours).
  • Pour la porte d’entrée, fixer une barre d’appui spécifique va permettre de stabiliser la prise en stabilisant l’ensemble du corps.


Article rédigé par Sonia Chittaro, ergothérapeute consultante d'Autonom-ease