Occupation allemande, souvenirs d’immigration, mémoire de vie rurale… Les personnes âgées ont beaucoup à transmettre. Pour lutter contre leur isolement, stimuler leur mémoire et mettre en valeur leur histoire, le dispositif Passerelle de mémoire propose des ateliers de récits de vie filmés. À terme, des témoignages sous forme de vidéos sont accessibles sur une plateforme en ligne (en lien ci-dessous). Le credo ? «Leur histoire est aussi la nôtre». Cette démarche intergénérationnelle, réalisée en collaboration avec des collectivités territoriales, vise à redonner confiance aux personnes âgées, parfois isolées du reste de la société.

Faire partager des témoignages

Présentes sur le terrain, les équipes de Passerelle de mémoire partent à la recherche de personnes âgées pour s’entretenir avec elles. Pas question, pour autant, de réserver cette démarche à une seule catégorie de la population. Fédérateur de lien social, le concept vise à collaborer avec des écoles, des associations, des groupes d’étudiants... La plateforme est par ailleurs conçue pour partager tous les films : le site permet ainsi de rechercher des témoignages par thème, lieu, date, commune ou éventuelle institution.

Miser sur la transmission

«Passerelle de Mémoire est un moyen de lutte contre l’isolement social, mais aussi un outil intergénérationnel qui capitalise sur la transmission, explique Pierre Goupillon, à l’origine du projet, au site SilverEco. Nous recueillons les récits de vie de nombreuses personnes âgées, les classons par thème dans l’objectif de communiquer avec les nouvelles générations. Ces milliers de récits filmés témoignent des mutations sociales, historiques et économiques de notre société.»


© Passerelle de mémoire


Sur le web

Le site du dispositif

La page Facebook