Papy-boom : la technologie au secours de la dépendance ?


À l'occasion du Salon des Seniors, qui se déroule du 5 au 8 avril 2018 à Paris (Porte de Versailles), Kiwatch, le spécialiste français de la "vidéobienveillance", publie une infographie portant sur le vieillissement de la population française, la difficulté à faire face à l'augmentation du financement de la fin de vie et les objets connectés qui peuvent d'ores et déjà faciliter le maintien à domicile ainsi que réduire les coûts liés à la dépendance. Petit point sur les chiffres et infos à retenir.

Fort vieillissement de la population

En 2018, 25% des français ont plus de 60 ans. D’après l’INSEE, ils seront 20 millions en 2030, et le nombre de personnes dépendantes devrait passer à plus d’1,5 million la même année. Les dépenses publiques de prise en charge des seniors dépendants vont très fortement augmenter d’ici 2060 pour atteindre 51 milliards d’euros. Si les Français vivent mieux et en meilleure santé, le risque de dépendance, lui, s’accroît avec l’âge. L’entrée dans un établissement spécialisé est souvent alors le dernier recours. Se pose alors la question du coût car, si une partie est prise en charge par l’assurance maladie ou les institutions territoriales, le tarif pour le résident reste élevé : le coût moyen d’un établissement de santé à but lucratif est estimé à 3 270 euros par mois, soit 2,8 fois le montant de la pension moyenne des Français.

Objets connectés comme solutions

Neuf personnes sur dix déclarent vouloir vieillir à domicile. Les services à la personne s’avèrent donc essentiels à l’accompagnement des personnes âgées dans leur quotidien. Afin de pouvoir veiller sur elles lorsqu’elles deviennent dépendantes, les objets connectés offrent des perspectives inégalées permettant de prolonger le maintien à domicile en toute sérénité. Ils permettent notamment de prendre soin des proches dépendants et de veiller sur eux à distance. Les seniors ont d’ailleurs parfaitement intégré le concept d’objets connectés : les 3/4 d’entre eux en ont déjà entendu parler et près d’1/3 des plus de 50 ans en ont déjà utilisé. De nombreuses solutions existent déjà pour simplifier le maintien à domicile et améliorer le quotidien des personnes en perte d’autonomie. Selon la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques, 87% des seniors se servent d’objets de téléassistance, 82% d’une caméra de surveillance et 70% d’un pilulier électronique.

© Kiwatch