Rencontres entre seniors : combattre la solitude !


«Atout !». Mauricette, 91 ans, a les yeux qui brillent. Elle n’avait pas rejoué à la belote, son jeu favori, depuis une bonne dizaine d’années. Grâce à l’action menée par l’association Avenir jeunes, des bénévoles viennent échanger avec les seniors de Caudry, une ville du Nord dans un esprit de divertissement. Mauricette et son fils, Hervé, 54 ans, attendent avec impatience chaque mercredi cette partie avec Jean-Luc, 59 ans, et sa binôme, Jacqueline, 68 ans.

Une sorte de thérapie

Aurore Vaucelle, à la tête de ce projet et médiatrice adulte-relais à l’association Avenir jeunes, a rassemblé douze bénévoles pour quatre foyers dans le besoin depuis fin novembre 2017. « L’idée était de créer un groupe de visiteurs bénévoles pour rendre visite le plus souvent possible à des personnes isolées auxquels je rends moi-même visite », explique-t-elle dans La voix du Nord. La particularité de ce projet est la maigre différence d’âge entre volontaires et personnes isolées. Cette initiative est vécue pour certains bénévoles comme une thérapie. C’est le cas de Jean-Luc, fragilisé par un burn-out. Aider des personnes dans le besoin lui a permis de se rendre utile mais surtout de faire des rencontres fascinantes. « J’écoute les personnes plus âgées qui ont bien vécu et je découvre leurs expériences », confie-t-il.

Une solitude déchirante

Selon une étude réalisée par l'institut CSA, 6% des personnes âgées de 60 ans et plus sont isolées des cercles amicaux et familiaux. Parmi elles, 2% le sont des quatre cercles de proximité : famille, amis, voisinage et réseaux associatifs. Cette initiative permet aux Caudrésiens (toujours majuscule pour les noms d’habitants, comme pour Français) de sortir de leur solitude en partageant des moments agréables. Des discussions qui remontent le moral des visités mais aussi des visitants.

Favoriser le lien social

Chaque nouveau volontaire doit signer une charte avant sa première visite. L’organisation des binômes est établie en fonction des centres d’intérêt de chacun : « Il faut qu’ils prennent plaisir à aider et qu’ils soient à l’écoute. C’est aussi bénéfique pour eux que pour l’accueillant », précise la médiatrice dans VDN. Le but de cette initiative est, pour Aurore Vaucelle, de favoriser le lien social et amical ainsi que de développer l’entraide à Caudry et pourquoi pas aux alentours. Le succès est tel qu’elle a, aujourd’hui, davantage de bénévoles que de foyers en demande.

© berdoulat jerome/ Fotolia