Réveillons solidaires : une fin d’année festive pour tous!


Une ambiance chaleureuse, des éclats de rires, de la musique, du gui accroché au plafond et le fameux décompte... 10, 9, 8... 7 millions de Français sont considérés comme totalement isolés*, et leur nouvel an ne ressemble en rien à une soirée festive. Un constat qui s’alourdit avec l’avancée en âge. Pour sensibiliser le grand public, la Fondation de France frappe un grand coup avec sa nouvelle campagne choc. Des jeunes qui célèbrent le 31 décembre sur un rythme endiablé, d’un côté, une femme seule, recluse, qui compte les secondes de l’autre (vidéo ci-contre). Et s’ils se rencontraient ? Chaque année, la Fondation de France soutient les Réveillons de la solidarité qui proposent aux petits et aux grands de partager un goûter, un dîner festif ou encore de se déhancher lors d’une soirée dansante. L’objectif : briser la solitude et ouvrir de nouveaux horizons.

Trouver sa place dans la société

Ces réveillons sont organisés par des associations de quartier qui accompagnent, toute l’année, les riverains qui se sentent seuls ou en difficulté. Depuis 2005, la motivation de la Fondation de France reste inchangée : « Aider les personnes vulnérables à trouver leur place dans la société et favoriser le lien social en créant des lieux d’échanges et des temps de rencontres ». Une initiative qui s’adresse également aux personnes handicapées. « Toutes celles qui se sentent fragiles, exclues, dépendantes sont invitées, sans exception », développe la Fondation. 25 000 personnes répondent ainsi à l’appel de la convivialité ! Elles sont d’ailleurs actrices de cet évènement puisqu’elles participent, entre autres, à l’élaboration des repas et des animations.

Des moments de partage

La Fondation est consciente que la lutte contre l’isolement social passe par une action pérenne. « C’est pourquoi, au-delà d’une journée ou d’une soirée, les Réveillons de la solidarité mettent l’accent sur la préparation et la rencontre » et donnent lieu à de beaux moments de partage avec les voisins, les riverains et les commerçants. « A travers leur préparation -qui commence parfois dès fin novembre, début décembre- de nouveaux liens se tissent entre les participants. Et les rôles peuvent être inversés : fabrication et distribution de cadeaux aux voisins, invitation des habitants du quartier à la fête... », témoigne Claire Boulanger, experte Solidarités nationales de la Fondation. Le but : favoriser les échanges entre ceux qui se côtoient au quotidien sans jamais se rencontrer.

L’Ile-de-France en mode solidaire

Au total, 150 évènements seront organisés partout en France du 14 au 31 décembre 2019. La Ressourcerie du spectacle ouvrira le bal, à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) avec un grand festin composé de produits locaux, puis des ateliers manuels (peinture, maroquinerie), un espace de jeux dédié aux plus jeunes, une programmation musicale et une pièce de théâtre. Chaque année, l’association Intersection organise des réveillons pour ses membres, atteints de troubles psychiques. Ce 23 décembre, ils ont décidé de voir les choses en grand en organisant un déjeuner festif ouvert à tous, à Saint-Michel-sur-Orge (Essonne). Le 24 décembre, APUI-Les Villageoises s’unira à d’autres associations de Cergy (Val d’Oise) pour repérer, lors de maraudes, des personnes isolées et précaires. Après dîner, un bal dansant viendra clôturer la soirée en beauté !

Evènements partout en France

A Caen, l’EPE du Calvados organisera, le 16 décembre, le « Noël d’ici et d’ailleurs » dans le cadre de son atelier socio linguistique, dont l’objectif est d’apprendre aux réfugiés et migrants la langue française pour favoriser leur intégration sociale et professionnelle. Différentes activités seront proposées par les réfugiés et des personnes en situation de handicap travaillant en ESAT (établissements et services d’aide par le travail) : magie, danse du monde, chorale, lectures... Un repas zéro déchet leur sera offert et un peintre réfugié réalisera des portraits tout au long de la journée pour l’immortaliser. Le 24 décembre, l’asso Marhaban proposera le réveillon « Fêtons Noël ensemble », à Marseille. Depuis le mois de novembre, des débats ludiques et interculturels sur le thème de la citoyenneté et de l’engagement local sont proposés en petits groupes, pour réunir les habitants. A 7 000 kilomètres de là, le village d’Eva organisera une fête pour les jeunes en grande vulnérabilité, en errance et exclus du système scolaire. Le 28 décembre, les jeunes des différentes communes de l'île présenteront des sketches, des lectures de poèmes avant de savourer un repas savoureux et équilibré, préparé par une diététicienne !

* Enquête nationale Solitudes 2019