Rhumatismes articulaires et vie quotidienne


Cette fiche d'information est non exhaustive et est donnée à titre indicatif et général pour vous aider à comprendre pourquoi et comment améliorer son autonomie et sa qualité de vie.
Vous recueillerez des conseils personnalisés lors de vos visites chez un spécialiste, lors de vos soins en institution ou en libéral par des professionnels de la rééducation tels que l'ergothérapeute, le kinésithérapeute, orthoprothésiste.


L'articulation


  Il s'agit d'identifier les éléments constituant une articulation et ainsi comprendre le rôle de chacun afin de comprendre comment "diminuer" la douleur et favoriser son efficacité.

  L'articulation se situe à l'endroit où 2 ou plusieurs os se rejoignent. 

Certaines articulations ne sont pas mobiles, d'autres sont semi-mobiles.

  Nous nous intéresserons aux articulations mobiles.


 Les articulations mobiles ont en commun un ensemble d'éléments  

  • le cartilage : qui recouvre les extrémités des os. A la fois rigide et déformable, il protège l'os et répartit les pressions.
  • le liquide synovial : il lubrifie l'articulation, nourrit le cartilage, amortit.
  • la membrane synoviale : elle tapisse la face interne de la capsule et produit donc le liquide synovial.
  • la capsule articulaire : c'est une enveloppe fibreuse et élastique autour de l'articulation. Elle participe au maintien en contact et la stabilité de l'articulation.
  • les ligaments : ils maintiennent l'articulation en reliant les deux pièces osseuses d'une articulation.
  • les tendons : situés aux extrémités des muscles, ils les lient à l'os. Ils participent aussi au maintien de l'articulation.


L'Arthrose


  C'est la destruction du cartilage articulaire, cette modification a des conséquences sur toutes les éléments de l'articulation entraînant des douleurs et un handicap majeur avec une perte de mobilité.

  L'os atteint se décalcifie par endroits (ostéoporose) pour se condenser en d'autres formant de petites excroissances osseuses : les "becs de perroquet" (osthéophites) qui eux mêmes entrainnent une inflammation de la membrane synoviale

  On distingue l'arthrose primitive (due à une anomalie qui siège en premier lieu dans le cartilage) de l'arthrose secondaire due à une anomalie aux abords du cartilage (par exemple des lésions des ligaments).

  C'est donc une douleur "mécanique" que l'arthrose engendre, elle est calmée par le repos.


L'arthrite


  Ce terme regroupe toutes les maladies entrainant l'inflammation de la membrane et le liquide synovial. La cause est multiple et détermine le nom de la maladie. La plus connue est la polyarthrite rhumatoïde (attention, elle touche également des organes, nous ne traiterons pas de cette particularité ici).

  C'est donc une inflammation qui entrainne douleur et déformation.

  La douleur ne cesse pas au repos mais est plutôt atténuée par l'activité. Ainsi les douleurs sont aussi nocturnes et nécessitent en "déverrouillage matinal" des articulations.

  L'activité favorise la circulation sanguine et le tonus musculaire tout deux nécessaires au maintien et à l'entretien de l'articulation qui se déforme du fait de l'inflammation.


Maintenir les activités quotidiennes 


  Bien que les causes, les douleurs et les manifestations de ces rhumatismes soient différentes, elles concernent les articulations qui permettent les mouvements et donc les gestes, ces rhumatismes mettent les malades en situation de handicap lors des activités quotidiennes.


  Outre les traitements médicamenteux, on va dégager 4 axes de lutte contre les conséquences de ces maladies pour maintenir son autonomie à "moindre coût physique" (économie articulaire), 4 axes pour maintenir ses activités quotidiennes.


Axe 1 : le recours à des aides techniques et aux changements d'habitude

Axe 2 : le recours aux orthèses, attelles

Axe 3 : le réaménagement du domicile

Axe 4 : l'hygiène de vie et les exercices physiques


Axe 1 : les aides techniques et changements de comportement


  Ces aides techniques vont permettre de limiter les forces exercées sur les articulations lors de manipulations et de maintenir en position physiologique les articulations (maintien du poignet en rectitude avec les os de l'avant-bras par exemple). Elles feront donc participer plusieurs articulations et ainsi diviseront la contrainte exercée sur un nombre plus petit d'articulations (en favorisant les prises paume-doigts par exemple). 

  Elles jouent sur le diamètre augmenté des poignées ou leur forme particulière (couteau à manche épais et incurvé, poignée ergonomique de canne), sur des bras de levier plus longs (manche pour clef), sur leur taille augmentée plus généralement (téléphone ou télécommande à grosses touches).

  On va également limiter la perte de force que le glissement occasionent en retrouvant sur ces aides des surfaces anti-dérapantes ou en rajoutant des matières anti-dérapantes aux objets du quotidien.

  Certaines aides techniques vont remplacer les doigts pour manipuler comme l'enfile-bouton.


 --- >  Consultez la fiche info "Mains : favoriser les préhensions" pour plus de détails.


Changer ses habitudes, comme avoir recours à des aides techniques n'est pas automatique, cela demande un temps d'habituation qui varie selon les bénéfices engendrés (et surtout la conscience de ceux-ci) par ces changements dans son quotidien.


Il s'agit de

  •  prendre le temps de faire les choses,
  •  s'installer pour les faire,
  • adopter des postures préservant l'ensemble du corps,
  • fractionner les actions,
  • fractionner les charges, 
  • utiliser les deux mains, 
  • jouer avec le poids de son corps pour augmenter sa force (monter sur une marche pour étaler la pâte en appuyant de tout son corps sur le rouleau à patisserie par exemple).
  •  savoir demander de l'aide également.


 -- > Pour les activités autour du lit et des transferts allongés en général, les fiches info "Une chambre pratique"  et "Les transferts allongés avec et sans aide humaine" pourront vous donner quelques idées.


 --- > Pour les activités autour du repas (courses, cuisine, repas, vaisselle, rangements) consultez la fiche info "Cuisiner aux petits oignons!" 


--- > Pour maintenir la marche grâce à des aides au déplacement et au fractionnement des trajets, consultez la fiche info "Choisir l’aide à la marche qui correspond à mes besoins".


Axe 2 : le recours aux orthèses (attelles) de la main


  Les orthèses sont prescrites par le médecin avec un protocole de port.

  L'orthèse fournit un support (orthèse de repos) ou assiste une fonction. Réalisées par des professionnels orthésistes ou ergothérapeute, en matière thermo-plastique qui chauffée à basse température peut être moulée autour du membre atteint. 


  L'orthèse de repos : comme son nom l'indique va mettre au repos les articulations, elle a un effet antalgique et lutte contre l'installation ou l'aggravation des déformations.


  L'orthèse de fonction de la main : positionne la main de façon à pouvoir effectuer une action tout en maintenant les articulations.


Axe 3 : le réaménagement du domicile


  Il s'agit de favoriser les déplacements en les optimisant et de réduire les manutentions nécessaires à l'activité. Plusieurs fiches d'information déjà présentes traitent en partie de cela :


--- > Pour l'aménagement de la cuisine, le paragraphe "ranger ses courses" dans la fiche "Cuisiner aux petits oignons!"

--- > Pour l'aménagement du salon : "Un salon cosy"

--- > Pour l'aménagement de la chambre : "Une chambre pratique"

--- > Pour l'aménagement des zones de déplacement : "Circuler facilement chez soi"


Axe 4 : L'hygiène de vie les exercices physiques


  Les bienfaits des exercices physiques ne sont plus à prouver mais sont particulièrement conseillés lorsqu'on souffre de maladies rhumatismales comme l'arthrose et l'arthrite.?


  Des programmes nutritionnels et "sportifs" ont été éléborés par les différents acteurs de la  lutte contre les maladies rhumatismales , vous pourrez les trouver et approfondir notre fiche pratique en cliquant sur les liens suivant :


Pour  l'arthrose 


"L'arthrose en 100 questions"

Le site Arthrolink, validé par l'AFLAR (Association Française de lutte anti rhumatismale)


Pour l'arthrite / polyarthrite rhumatoide


Le site de l'Andar (Association Nationale de Défense de l'Arthrite Rhumatoide) 

Le site sur la PR, les exercices conseillés par un ergothérapeute 



                       Article rédigé par un ergothépeute de l'équipe Autonom-ease