Des chercheurs du CNRS se sont associés à la société toulousaine Orme pour élaborer un dispositif capable de détecter automatiquement les chutes des personnes âgées en perte d’autonomie. Le système permet de localiser la position la personne par rapport à son environnement grâce à un capteur optique et un logiciel de traitement en temps réel. Le dispositif peut ainsi repérer si elle se trouve au sol et est capable d’alerter, en cas de besoin, les proches ou le personnel médical.

Des capteurs bon marché

Pour aboutir à ce système, l’équipe s’est dotée d’un capteur «lambda», utilisé pour certains jeux vidéo grand public et commercialisé à grande échelle (disponible à la location pour 40 euros par mois). Seule la partie infrarouge est exploitée. La caméra ne reproduit donc pas d’images et ne peut visualiser la personne. Un algorithme permet ensuite de reconstituer les pièces du domicile en 3D et de détecter les chutes, même si l’environnement varie au quotidien (tenues vestimentaires, morphologie des personnes, déplacement des objets…) De quoi repérer une anomalie tout en évitant d’être intrusif.

Un dispositif autonome

Le système fonctionne donc en temps réel et ne requiert aucun geste de la part de l’utilisateur. Le champ de vision du capteur -de la taille d’une caméra standard- implique d’équiper chaque pièce d’un appartement de capteurs. Le dispositif, exploitable à domicile ainsi que dans des établissements spécialisés, a d’ores et déjà été testé dans une résidence pour personnes âgées en Haute-Garonne. Selon les chercheurs, ces résultats concluants devraient aboutir à une prochaine commercialisation.


© Christian Delbert/Fotolia


Sur le web
Le site de la société ORME