Seniors en vacances, des séjours pour rompre l’isolement !


4,6 millions de Français âgés de plus 60 ans disent souffrir de la solitude*. 3,2 millions d’entre eux sont même « en risque d'isolement relationnel » ; concrètement, ils passent parfois des journées entières sans parler à personne. Une exclusion particulièrement difficile à vivre à l’approche des fêtes de Noël, habituellement propices aux retrouvailles. Pour changer la donne, le dispositif social Seniors en vacances propose des séjours à bas prix aux personnes ayant de faibles ressources. En cette fin d’année 2019, plus de 3 000 places sont encore disponibles !

26 destinations

Lancé en 2007 par l’Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV), ce programme propose, cette année, des séjours solidaires de 5 ou 8 jours sur 26 destinations en France ou en Europe. Les personnes âgées de 60 ans et plus (55 ans en cas de handicap) ont ainsi la possibilité de voyager, en groupe ou en individuel, pour rompre la solitude et créer du lien. Chaque offre « all inclusive» (tout inclus) comprend, en plus de l’hébergement et des repas, des activités et des excursions pour tous les goûts. Ces séjours s'adressent principalement aux retraités et aux personnes sans activité professionnelle mais est également ouvert aux aidants familiaux ainsi qu’aux jeunes souhaitant partager une expérience intergénérationnelle.

Des séjours à moitié prix ?

Le leitmotiv : « La dynamique du voyage procure à bon nombre d'entre eux des bienfaits indéniables : redynamisation, sentiment d'évasion, regain de confiance en soi, diminution de la douleur et de la fatigue... », assure l’ANCV. A noter, une aide financière supplémentaire, pouvant atteindre 160 euros, peut être apportée par l’organisme en fonction des ressources des retraités, soit une réduction de 50 % sur le coût total du séjour. En une décennie, ce dispositif a permis à plus de 600 000 seniors de prendre du bon temps loin des tracas du quotidien. A qui le tour ?

* Rapport 2019 sur la solitude, publié par les Petits frères des pauvres