Un guide pour fêter Noël avec ses proches âgés


Les Fêtes de fin d’année génèrent bonheur et enthousiasme dans de nombreux foyers. Petits et grands sont impatients de se réunir et de partager des moments en famille autour d’un bon repas. Pourtant, de nombreuses personnes âgées se retrouvent seules à Noël. Cette période festive prend alors une tournure amère. Pour mettre fin à ce constat, Retraite Plus publie un nouveau guide gratuit, à télécharger, pour passer de bonnes Fêtes avec un proche âgé. Elle lance un appel : « Rassemblons-nous autour de nos aînés ! ».

Des conseils pratiques et psychologiques

En 15 pages, ce mini-guide révèle conseils pratiques et psychologiques et donne des idées pour préparer Noël en fonction des besoins de chacun et surtout des plus âgés. « Pour que tout se passe bien, il faut non seulement préparer l’événement mais aussi savoir s’adapter aux nouveaux handicaps de ceux qu’on aime ». Les faire participer à la préparation du repas, veiller à leur sécurité en évitant les pièces trop encombrées, les inclure dans la conversation et leur offrir des cadeaux adaptés à leurs difficultés : horloge avec des chiffres bien visibles, couverture chauffante, magazine spécialisé pour les malvoyants ou encore parfum pour stimuler la mémoire olfactive des personnes ayant la maladie d’Alzheimer… Autant d’attentions auxquelles les proches ne pensent pas forcément mais qui sont faciles à intégrer.

Un lien social nécessaire

« Le temps passé auprès d’une personne âgée esseulée, fragilisée par la maladie d’Alzheimer ou autres, est d’une valeur inestimable. Le lien social et affectif fonctionne comme un véritable stimulateur de neurones ; la relation est un soin à part entière », explique Retraite Plus. A Noël, l’occasion est donnée de réunir plusieurs générations autour d’une même table, à domicile comme en maison de retraite. Le gériatre référent de Retraite Plus est formel : « Passer les fêtes avec un proche dépendant, c’est important ! C’est même vital pour maintenir une personne âgée aux fonctions cognitives déclinantes dans la vie sociale et familiale. Cette période représente un temps social très important pour elle qui, par sa présence, continue d’exister dans sa famille. » Raconter ses exploits sportifs, la rencontre avec sa petite-amie, montrer son bulletin scolaire avec plus ou moins de fierté… L’important est d’échanger et de les maintenir dans la dynamique familiale. Une initiative bienveillante et humaine qui réchauffe les cœurs au beau milieu du froid glacial de l’hiver… Parce que Noël est avant tout symbole de solidarité, de charité et de partage.

A lire aussi
L’opération «Sourire de Noël» veut faire reculer la solitude des aînés

Sur le web
Le guide de Retraite Plus