Le thé, bon pour la vision ? C’est ce que dévoile une étude publiée le 15 décembre 2017 par le British Journal of Ophthalmology à l'occasion de la Journée mondiale du thé. Parmi les 1 678 participants suivis dans le cadre de l'étude, 84 adultes ont développé un glaucome, une maladie dégénérative du nerf optique qui provoque une perte progressive de la vision. Celle-ci touche environ 1% de la population âgée de plus de 40 ans.

Prendre en compte d’autres facteurs

Les chercheurs ont cherché à savoir à quelle fréquence les répondants avaient consommé des boissons caféinées et décaféinées au cours des 12 derniers mois, y compris des boissons non alcoolisées et du thé glacé. Ceux qui ont consommé au moins une tasse de thé chaud par jour avaient un risque de glaucome inférieur de 74% aux non buveurs de thé, indique l'étude qui a pris en compte d'autres facteurs de risque tels que le diabète. En revanche, elle n’explique pas quel type de thé aurait le plus de bénéfices, ni après combien de temps d’infusion. La consommation de café ou de thé décaféinés, de thé glacé ou de boissons non alcoolisées ne semble pas préserver du risque de glaucome, constatent par ailleurs les chercheurs.

Une boisson anti-oxydante

Pour expliquer l'effet du thé sur le glaucome, les chercheurs avancent les propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires bien connues du thé ainsi que sa teneur en composants neuroprotecteurs. Seconde cause de cécité dans les pays développés après la dégénérescence maculaire liée à l'âge, le glaucome touche 57,5 millions de personnes.

© Halfpoint / Fotolia