Vision diminuée : une lampe adaptée pour plus de confort


Image de la lampe

La DMLA (Dégénérescence maculaire liée à l’âge), maladie de l’œil qui touche la zone centrale de la rétine, affecte essentiellement les personnes âgées. Elle se caractérise par une déformation des images chez le patient, ainsi que par une perte progressive du champ de vision. En France, près de 1,3 million de personnes sont concernées.

La lumière bleue, trop nocive

Première cause de cécité chez les plus de 50 ans, cette pathologie empêche souvent de lire, de conduire ou de regarder la télévision. Dans ces cas-là, un éclairage adapté peut apporter une aide précieuse au quotidien. De nombreuses études scientifiques démontrent qu’à l’origine du problème, la lumière bleue joue un rôle potentiellement nocif pour certaines cellules rétiniennes impliquées dans la vision. C’est elle qui représente l’un des facteurs de risque de la dégénérescence des cellules de la rétine. Les UV, quant à eux, sont impliqués dans l’apparition de la cataracte, qui touche plus d’une personne sur cinq à partir de 65 ans.

Plus de confort visuel

La lampe spécial DMLA, imaginée par Thomas Sinclair - des laboratoires spécialisés dans les innovations optiques - présente plusieurs avantages : son flux de lumière homogène et adapté procure un gain de performance visuelle (en vision de près) de 40% par rapport à l’éclairage ambiant. En plus d’un filtre amovible spécial, la lampe dispose d’une ergonomie adaptée au patient déficient visuel, grâce à un contraste renforcé des vis de serrage, à un bouton simple à bascule et à une tête orientable qui limite l’éblouissement. À noter que cette lampe doit être essayée en première intention par les personnes souffrant de DMLA sèche et humide. Initiative prometteuse, cette innovation, lauréate d’un appel à projets lancé en 2014, est aujourd’hui reconnue par des professionnels d’ophtalmologie. À tester chez soi pour le confort de ses yeux.


© Thomas Sinclair laboratoires


Sur le web

Le site de Thomas Sinclair Labs